31 janvier 2012

Chronique #2 : Divergent




Divergent
Auteur : Veronica Roth
Edition : Nathan
Prix : 15,90e

Résumé :

Et si toute votre vie se réduisait à un seul choix ?


       Dans le monde post apocalyptique où vit Béatrice, le destin de chacun se réduit à un simple choix. L’année de ses seize ans, Béatrice se voit confronter à ce choix. Cinq voie s’offrent alors à elle : celle de l’oubli de soi, chez les Altruistes, où l’on blâme l’égoïsme et la vanité, sa faction d’origine.  Si elle la choisie, elle y vivra avec ses parents, comme elle l’a fait depuis qu’elle est née. Elle peut aussi devenir une Sincère, et bannir le mensonge de son quotidien, ou bien  une Audacieuse, pleine de courage. Ou encore une Erudite, pour acquérir toujours plus de sagesse et de savoir. Lorsque l’heure du choix arrive, Béatrice hésite entre choisir ce (et ceux) qu’elle a toujours connu et sa vrai nature. Et en un simple mouvement elle va prendre une décision qui va surprendre tout le monde, y compris elle-même.

        Comme tous les autres adolescents de seize, elle a passé son test d’aptitude. Il est censé déterminer à quelle faction sa personnalité correspond le plus. Sauf que Béatrice Prior n’est pas comme tous les autres adolescents : son test d’aptitude n’est pas concluant. Et contrairement aux autres, elle est divergente. Bien que pour elle ce terme est dénué de sens, Béatrice comprend qu’elle est  en danger.

Mon avis :

                J’ai beaucoup aimé Divergent, et je peux même dire que c’est un coup de cœur !

                Le style de l’auteur est très agréable et nous fait entrer dans l’histoire dès les premières pages. Le personnage de Béatrice (Tris par la suite et durant le reste du livre), est très attachant, et on prend du plaisir à la suivre dans ces aventures.  Elle est forte, déterminée et très crédible dans ses réactions et a du caractère. L’auteur traite avec une grande justesse les relations entre les personnages et rends le récit d’autant plus prenant. En parlant des autres personnages, ils sont eux aussi très travaillés et touchants, et ce, amis comme ennemis. Côté amis, j’ai beaucoup aimé Quatre, qui a un caractère très complexe. Il peut se montrer doux et tendre comme très froid. Comme vous vous en doutez, c’est avec lui que va se passer l’histoire d’amour du roman. C’est une relation que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre et je dois bien avouer que j’ai craqué sur Quatre !

                On suit l’histoire du point de vue de Tris, ce qui me plaît beaucoup : j’aime être plongée dans l’histoire avec le personnage, et cette narration à la première personne remplit vraiment sa tâche. Mais malheureusement, cela a aussi quelques inconvénient : Tris évolue dans un monde connu, le sien, et nous n’avons pas beaucoup de détails sur les  autres factions, ou sur l’histoire de la ville, comment les factions se sont-elles mise en places etc… Mais aussi, cela empêche de connaître les sentiments et les  motivations des autres personnages, ce qui, à quelques moments m’aurait plu (Notamment avec Al : Mais qu’est ce qui lui est passé par la tête ?).

                En lisant le synopsis de la quatrième de couverture (Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant. Elle est Divergente. Elle est en danger de mort) je m’attendais vraiment à un roman plein d’action, du genre haletant de la première à la dernière page.  On pense que la divergence de Tris la fait devenir une cible, une proie, et qu’elle doit fuir. Ce n’est pourtant pas du tout le cas ! Bien sûr l’action est au rendez-vous, le suspens aussi, mais pas tout le temps. Parfois nous suivons juste le quotidien (quelque peu mouvementé tout de même) de Tris. Ce n’est pas pour autant qu’il devient un peu ennuyant : on reste captivé tout au long du livre. Les pages se tournent d’elles-mêmes, presque frénétiquement, les chapitres défilent sans que l’on s’en rende compte. Bref, l’auteur capte notre attention du début à la fin du roman. Personnellement, je l’ai dévoré en une après-midi. Les 60 dernières pages, elles, sont vraiment intenses, et là, c’est de l’action pure. Bien que ce soit un peu prévisible, la façon dont cela se déroule reste vraiment agréable.

                En plus d’être une lecture très agréable, Divergent nous pousse à réfléchir sur différents points. Sur notre société, sur les guerres, qui malgré tout efforts reviennent à chaque fois. Mais aussi au niveau individuel, sur nos peurs. Imaginez un entraînement basé sur vos plus grandes peurs. Quelles seraient les votre ? Seriez-vous prêts à les affronter ? Et combien en auriez-vous ? Seulement quatre ou bien plusieurs dizaines ? Personnellement, j’ai beau chercher, je ne trouve pas mes « grandes peurs ». Non pas que je sois extrêmement courageuse ! Mais je suis sûre que mon paysage des peurs se chargerait de m’en trouver un bon paquet ! Cet aspect de l’intrigue m’a énormément plu en tous les cas !

                En résumé, j’ai adoré Divergent. Je m’étais dit, juste avant de le commencer : « Allez Ariane, tu vas le lire tranquillement celui-là, le faire durer un peu. » mais je n’ai vraiment pas pu suivre ma bonne résolution. J’ai été happé par le récit du début à la fin. Je vous le conseille vraiment!

6 commentaires:

  1. C'est un gros coup de coeur pour moi aussi !!! J'ai vraiment hate de lire la suite :) !!!

    Voici mon blog à moi http://21-au-rendez-vous-litteraire-17.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem ! C'est dur de devoir attendre !

      Supprimer
  2. Ce livre est une pure folie, un énorme coup de coeur ! C'est un supplice d'attendre la sortie VF d'Insurgent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis totalement d'accord ! Je crois que je vais l'acheter en VO, parce qu'attendre aussi longtemps risque d'être impossible ! ^^

      Supprimer
  3. J'avais aussi beaucoup aimé ! :)
    Bonnes lectures ^^

    RépondreSupprimer

Laisser une trace de votre passage :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...