2 août 2012

Chronique #45 : La Fille de papier


La Fille de papier

Auteur : Guillaume Musso
Editions : Pocket
Prix : 7,60e

Résumé :

                Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie une jeune femme de ses romans. Elle est jolie, et désespérée. Et surtout, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. Impossible ? Et pourtant !

                Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel.

Mon avis :

                La Fille de Papier est le second Musso que j’ai lu. Le premier étant L’appel de l’ange que l’on m’avait offert à Noël. Ce dernier m’ayant beaucoup plu, j’ai décidé de retenter l’aventure avec un autre de ses romans. Et je ne suis pas déçue ! J’ai passé un très bon moment en découvrant La Fille de papier.


                Mon attention pour ce livre est allée en croissant pendant ma lecture. Au début, j’ai eu un peu de mal, n’arrivant pas à m’attacher à Tom. Je me sentais un peu lointaine et étrangère à l’histoire. Même l’arrivée de Billie n’a pas réussi à m’y plongée. Je ne sais pas quel est le détail qui a permis le déclic, mais peu à peu, je me suis retrouvée aspirée. J’ai été embarquée dans leur voyage insensé et à partir de là je n’ai pas décroché jusque la fin !

                A son arrivée, Billie me dérangeait un peu, je ne sais pourquoi. Elle me semblait venue d’une autre dimension, ce qui au fond est un peu le cas. Puis peu à peu, je me suis adaptée, accrochée à sa présence, et au final, je l’ai adorée ! Elle est pleine d’humour et de ressources, courageuse et revêche.

              « -Vous conduisez trop vite ! répétai-je, devant son manque de réaction.
              -Vous plaisantez ! protesta Billie, on est à peine à 120
              -C’est limité à 90 !
            -Et alors ? Il marche bien ce truc, non ? fit-elle en désignant l’antiradar qu’avait installé Milo »

                Au début, Tom aussi m’était antipathique, toujours à ressasser ses idées noires, à répéter qu’il n’avait plus d’inspiration, qu’il lui était impossible d’écrire… Et puis, même si certaines de ses réactions envers Billie m’exaspéraient, je me suis attachée à lui. Au fond, il est soucieux du bien-être de ses proches, sensible et généreux. Billie réussit à le sortir du trou, de son trou, ce qui est vraiment incroyable, il lui doit beaucoup. Mais au final, c’est comme s’ils se sauvaient l’un l’autre.

                L’auteur créé des personnages qui semblent réels, vrais. Milo et Carole notamment, chacun portant de lourds secrets. L’écriture est un peu à leurs images : elle colle avec ce monde, ces personnages, cette histoire. Une autre façon de raconter les choses serait décalée, déplacée. Or, ici, tout semble cohérent. Les sentiments eux aussi sont bien retranscrits, aussi bien la joie, l’amitié, l’amour et le bonheur, que la tristesse ou la colère. Au fur et à mesure de l’histoire, on croise brièvement la route de personnages qui, malgré le fait qu’ils soient juste de « passage » dans l’histoire, y laisseront une trace importante.

" 1983: un cadeau d'anniversaire offert par Stella: une boussole qu'elle avait acheté en Sardaigne, gravée de l'inscription: POUR QUE LA VIE TE RAMÈNE TOUJOURS A MOI"

                J’ai beaucoup aimé le fait qu’au début de chaque chapitre, on trouve une citation. Certaines sont d’auteurs, ou personnages célèbres, d’autres sont tirées de films (« C’est à une demi-heure d’ici. J’y suis dans dix minutes », Pulp Fiction ). Plus que tout, la fin m’a enchantée. Elle est vraiment inattendue et superbement amenée.

                La Fille de papier a été pour moi une très agréable lecture qui m’a plu sur bien des points malgré des débuts plutôt difficiles. Des personnages attachants et profonds, une histoire originale et entraînante et une chute vraiment surprenante. Un vrai plaisir !

10 commentaires:

  1. Il m'attends dans ma PAL, j'ai failli le prendre pour le Challenge Livra'deux pour Pal'addict :) Je me suis finalement reportée sur De fièvre et de sang... mais il faut que je tente celui-là aussi ! Il me fait d'autant plus envie quand je vois des avis aussi enthousiaste que le tien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment super, je ne peux que te le conseiller ! ^^

      Supprimer
  2. Tu le sais surement : je suis FAN de Musso. La fille de papier était mon premier Musso et j'ai adorééééééééééééééé :) !!! La fin est très surprenante et l'histoire est géniale !!! J'adore :) !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, d'ailleurs j'adore la citation qu'il y a sur ton blog :) Elle est superbe, je voulais la mettre, mais j'ai oublié ^^'

      Supprimer
  3. J'ai jamais lu de Musso mais il faut vraiment que je m'y mette, ta chronique m'y pousse :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que c'est un bon roman de Musso, vraiment original! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la fin est juste extra, ca a vraiment été une bonne surprise ! ^^

      Supprimer
  5. Bonjour!!
    Je suis justement entrain de lire ce livre, mon premier musso :)
    Et je dois dire que ton commentaire me donne encore plus envie de le terminer!
    ps: Je débute dans le domaine du blog et je trouve que le tient est vraiment bien réalisé.
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Moi, mon premier était l'appel de l'ange, j'ai adoré !
      Tant mieux ;)
      Merci pour ce compliment, je vais aller voir le tien ! :P

      Supprimer

Laisser une trace de votre passage :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...